Le nouveau référentiel AIAG – VDA

20 • 09 • 2018

​

Un nouveau référentiel pour l’usage des AMDEC, a été créé. Il est une synthèse des référentiels AIAG & VDA. Sa version actuelle « yellow print » a fait l’objet d’une diffusion restreinte. Pour autant, la version définitive devrait être applicable à l’ensemble de l’industrie automobile.

​

Nous vous accompagnons sur la compréhension et la mise en œuvre de ce nouveau référentiel

Une formation est dédiée à ce sujet : 

Formation : AMDEC évolutions normatives AIAG-VDA

Etat actuel

Référentiels existants : 

AIAG FMEA Handbook rev 4 : groupement international des acteurs de l’industrie automobile

VDA FMEA volume 4 rev 2 : groupement des acteurs de l’industrie automobile Allemande

Outils existants :

Knowllence : Robust engineering suite  (AIAG & VDA)

APIS IQ Software : IQ Fmea (VDA)

…/…

Pourquoi un nouveau référentiel

La mondialisation de la production d’automobile pose le problème des référentiels qualité, donc des AMDEC Produit Process & Moyens, de leur composition, des règles de mise en œuvre et de la gestion documentaire.

Afin d’assurer l’homogénéité de la méthode, les principaux acteur de l’industrie automobile ont créé ce nouveau référentiel.

Les changements majeurs

1.    Organisation et calendrier

La démarche a été structurée en 6 étapes

​

​

​

​

​

​

L’analyse ne commence que lorsque les arborescences (structure-function-failure) sont complétées, ce qui implique que le design doit être abouti avant de commencer l’analyse. Cela retarde l’AMDEC par rapport aux recommandations actuelles de l’AIAG.

2.    Structuration des données : arborescences des composants

​

​

​

​

​

La structure composant du produit est décomposée en arborescence du composant primaire jusqu’à l’ensemble complet

​

​

​

​

​

​

3.    L’analyse fonctionnelle descendante Produit et Process

L’analyse fonctionnelle sera « collée » sur la structure. Le point de départ est le composant primaire

Il sera possible, néanmoins, de conserver l’analyse fonctionnelle basée sur les objectifs du produit.

4.    Analyse des défaillances et propagation des effets

L’analyse des défaillances sera « collée » sur la structure. Le point de départ est le composant primaire. On part donc de la cause pour aller vers la défaillance.

5.    imbrications

Toutes les décompositions sont imbriquées. Cela nécessite, le plus souvent, le recours à un logiciel.

Il est nécessaire de « préparer » le dossier avant de commencer l’AMDEC

​

​

​

​

​

​

​

​

​

6.    Cotation et nouvelle matrice de priorisation des actions

Le principe de cotation reste le même. L’exploitation des cotations diffère.

La Priorisation des Actions est déterminée au travers de matrices. Les exemples proposés dans le Yellow print semblent devoir être revus car des incohérences de « réactions » existent.

Mise en œuvre du nouveau référentiel

Le « yellow print » a fait l’objet de nombreuses remarques. Celles-ci sont à l’étude. Nous attendons très prochainement la parution de la nouvelle version.

L’application serait à faire sur les nouveaux projets et les études génériques

​

La suite pour bientôt…

​

​

​

​

​

​

Contacts

Laurent Giraud

06 85 77 72 34

laurent.giraud@geodesign.xyz

Carl Auger

06 63 64 08 98

carl.auger@geodesign.xyz